La psychothérapie cognitivo-comportementale

cognitivo-comportementale

La psychothérapie cognitivo-comportementale peut se définir comme un traitement de troubles psychiatriques chez un individu. Ces troubles peuvent être une dépression, une anxiété, une psychose ou encore une addiction de substances telles la drogue expliquée par dogues-dependances.fr. Tout au long de la thérapie, le patient doit, progressivement, être évalué. Le soignant procède ainsi à une thérapie d’ordre comportemental ou cognitif.

La thérapie cognitivo-comportementale ou TTC

La thérapie cognitivo-comportementale ou TTC est une approche de la psychothérapie cognitivo-comportementale. Elle permet à une personne de gérer ses pensées et émotions. Cette thérapie peut bien stimuler la manière de penser d’un individu. Elle amène ce dernier à agir de façon plus appropriée. En particulier, la TTC est destinée aux personnes qui souffrent de maladie mentale ou de déséquilibre comportemental. Parmi les affections les plus rencontrées, on peut citer l’état d’anxiété, la dépression, la crise de panique, le stress, la boulimie, le trouble bi-polaire et la psychose. À part les maladies mentales, les crises de colères et la mauvaise perception de soi-même sont aussi gérées par la TTC.

Les séances en TTC

En général, pour la psychothérapie cognitivo-comportementale, les thérapeutes accompagnent les patients pendant 6 à 20 séances, selon le cas de chaque individu. La séance peut avoir lieu toutes les 2semaines ou toutes les semaines et peut durer 30 min à 1 h. Les 3 premières séances permettent au thérapeute de connaître si la thérapie adoptée convient bien au patient. Pour cela, le professionnel sera amené à poser des questions au patient. Bien que la TTC agit sur le présent de la personne, elle requiert quand même certaines informations sur le passé du patient, cela dans le but de mieux comprendre la situation de la personne.

Origine de la psychothérapie cognitivo-comportementale

On ne sait pas vraiment le fondateur de la psychothérapie cognitivo-comportementale. On sait seulement que les thérapeutes utilisent des approches de la psychologie scientifique dans la pratique de la TTC. Les praticiens de cette thérapie n’utilisent forcément les mêmes techniques de soins. Il existe même des professionnels qui adoptent des approches non validées par les scientifiques.